--

Petite tentative pour dégonfler le big et ouvrir la discussion sur l’open

BIGOPENDATA

 Trop tard ! La 14 ème nocture de Pénombre, a eu lieu Jeudi 31 mars 2016, à 18h30

 Pas un jour ne passe sans que l’on annonce qui un colloque, qui un think tank sur le big data, une docte réflexion sur l’open data…

 Pénombre se devait de tenter à sa manière de lever un coin du voile sur ce sujet envahissant tous les domaines d’activités (santé, mobilité, marketing, publicité, finances, etc.)

 Il faut bien reconnaître qu’il s’agit presque d’une friandise, tant les nombres sont présents dans les débats autour de ces concepts… mais il n’y a pas que des nombres et loin de là dans les chaudrons du bigopendata…

 Nostalgie des nombres élaborés scrupuleusement à partir d’échantillons rigoureusement calculés face à un tapis de données prétendant plus ou moins à l’exhaustivité ?

 Promesse d’applications porteuses d’utilités nouvelles, déferlement numérique de sollicitations publicitaires fondées sur des corrélations basiques et parfois surréalistes, enfermement de la vie quotidienne dans un monceau de données produites par les individus, consciemment ou non…

 Avec une interrogation de bon sens en toile de fond : collecter, capter et engranger des données, c’est évidemment très tendance ! Mais se pose-t-on toujours, souvent, rarement ou jamais la question centrale à nos yeux : pour quoi en faire ?

 Et les enjeux sociétaux et démocratiques dans ce maelström ?

 PÉNOMBRE se doit de rendre compte, et voudrait rendre raison…

 Venez, nous tenterons avec vous de dégonfler le big data et d’ouvrir la discussion sur l’open data au cours d’une soirée, certes studieuse, mais émaillée d’humour.

 Demandez le programme !

 · En lever de rideau nous tenterons de vous expliquer comment ça marche !

 Deux Pénombriens risque-tout, Franck Nicolas et Alain Tripier seront prêts à vous exposer brièvement les fondamentaux et à répondre aux questions que vous vous posez…

 Stéphane Laurière (association OW2) nous fera l’amitié d’expliquer la place des logiciels libres dans cet univers souvent très marchand.

 · En deuxième partie des exemples concrets seront évoqués selon différents modes : exposés, dialogues et sketches surprises.

 Les thèmes retenus :

 - Les applications dans les transports et la mobilité, avec la participation de Jacques Bonneau, TMO-régions, ex-INSEE et expert en la matière.

 - Le big data santé selon le prisme des objets connectés et des données personnelles sous la haute autorité de Chantal Cases. Elle partagera le sujet avec Guillaume Jeunot, startuper (VEDYATE) spécialisé dans l’interopérabilité des systèmes d’information, dans le secteur sanitaire en particulier.

 - Le crowd-sourcing illustré par les animatrices de la plate-forme « Itcounts », projet open source, de science citoyenne et de crowd-sourcing pour promouvoir la parité partout, porté par Flora Vincent et Aude Bernheim.

 · En troisième partie, nous évoquerons les enjeux démocratiques et sociétaux. Pour traiter ces questions fondamentales, nous aurons le plaisir d’accueillir :

 Paola Tubaro, (CNRS et université de Greenwich) chercheuse se situant à la confluence des sciences sociales, de l’informatique et du big data,

 Antonio Casilli, maître de conférences en humanités numériques à Telecom ParisTech, chercheur au Centre Edgar-Morin de l’EHESS et chroniqueur à France Culture,

 Geoffrey Delcroix, chargé de l’innovation à la CNIL.

 Antonio Casilli a également accepté d’accompagner l’ensemble de la soirée en tentant de suivre un fil rouge !

 Ce « big » programme ne serait pas complet sans la joie de prolonger les débats avec vous autour d’un buffet bien mérité !

 Nombre de places limité. Informations sur le lieu, inscription, de préférence avant le 20 mars, par mel à redaction@penombre.org

 Participation aux frais de 10 € pour les non adhérents.

Quelques réflexions sur ce sujet sont présentes dans les dernières lettres blanches

Voici aussi un document préparatoire pour cette soirée.

 Sans attendre une Lettre grise sur le sujet, profitez d’Uber et de l’argent d’Uber en retrouvant le Pr.Statone sur pasnet.net